Astérix : le Domaine des Dieux – Interview


Warning: Undefined variable $debug in /homepages/30/d253635342/htdocs/cinebuz/wp-content/plugins/embed-object/embedObject.php on line 107
astérix le domaine des dieux
astérix le domaine des dieux

La projection en avant-première d’Astérix : le Domaine des Dieux a été l’occasion pour nous d’accueillir les co-réalisateurs. Ils ont pu répondre aux questions de l’assemblée durant une heure environ.

L’album et le travail avec les collaborateurs

Un réalisateur ne vient jamais seul. En effet, il apporte avec lui son réseau. Le choix des voix des personnages s’est donc fait dans l’univers de Kaamelott et des Deschiens. Un classique perdure à travers le temps : la voix de Roger Carel ! Astérix est donc reconnaissable du premier coup.

La problématique du début fut de trouver un studio d’animation français avec l’expertise et les reins assez solides pour une grosse production. Au final, une équipe éphémère s’est constituée « en mode projet » autour des réalisateurs. Les compétences et l’envie sont présentes sur le territoire. Maintenant, ils espèrent que la structure sera pérenne, chose impossible pour le moment…

Il faut dire que l’adaptation d’un chef d’œuvre permet de se laisser guider tant la base est solide : 3 actes composent l’album, comme au cinéma. L’apport d’un gros budget de la part de la maison d’édition et d’une certaine carte blanche (tout en respectant quelques canons) permet aux réalisateurs de s’amuser et de ne pas être bloqués par le marketing. Deux niveaux de lecture sont donc présents dans le film. Pour faire simple, tout le monde s’y retrouve (petits et grands) et créer le film qu’on aimerait voir donne un contenu de facto universel.

L’approche modernisée de la réalisation

De la bouche de d’Alexandre Astier et de Louis Clichy, Astérix : le Domaine des Dieux n’est pas l’album qui s’est le mieux vendu. Néanmoins, il est sans conteste le meilleur scénario. Difficile à croire, mais sa construction est en avance sur son temps avec le démarrage par le plan du « méchant » ! Et oui, comme dans un bon vieux Columbo qui commence par le crime et nous garde en haleine jusqu’à la fin, l’empereur César expose ses ambitions et son plan manichéen pour y parvenir.

Il faut dire que cette fois-ci le village a bien failli y passer ! Les recettes habituelles, à savoir le nettoyage d’Obélix et l’utilisation de la potion magique se font attendre jusqu’aux derniers instants. À cette intrigue montant en pression progressivement s’ajoutent des thématiques tout à fait d’actualité : l’écologie, l’oppression de la vie urbaine et le droit de regroupements professionnels des militaires.

Afin de parvenir à ça, les réalisateurs ont du « jouer » avec le personnage d’Obélix. Chose difficile de s’attaquer à une icône ! Malgré ses bonnes actions, notre grand moustachu a failli faire détruire le village.

Astérix le Domaine des Dieux


Warning: Undefined variable $debug in /homepages/30/d253635342/htdocs/cinebuz/wp-content/plugins/embed-object/embedObject.php on line 107
astérix le domaine des dieux
astérix le domaine des dieux

Il était une fois en Gaulle… Tout le monde connaît la suite sauf qu’ici, nulle bataille interminable mais un César plus vicieux que jamais !

Synopsis

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur.

Exaspéré par la situation, Jules César décide de changer de tactique : puisque ses armées sont incapables de s’imposer par la force, c’est la civilisation romaine elle-même qui saura séduire ces barbares Gaulois. Il fait donc construire à côté du village un domaine résidentiel luxueux destiné à des propriétaires romains : « Le Domaine des Dieux ».

Nos amis Gaulois résisteront-ils à l’appât du gain et au confort romain ? Leur village deviendra-t-il une simple attraction touristique ?

Astérix et Obélix vont tout faire pour contrecarrer les plans de César.

Une approche moderne

Ce qui surprend au premier abord est l’utilisation de l’image de synthèse en lieu et place des dessins classiques. Car oui, vous n’avez pas sous les yeux le dernier Pixar mais bien une production « triple A » française ! Ceci est déjà une révolution en soi. Qu’on se le dise, la qualité visuelle et la réalisation sont à la hauteur des attentes. Louis Clichy, co-réalisateur du film, a apporté son savoir-faire dans ce domaine. Ceci donne une base solide à une adaptation très contemporaine du Domaine des Dieux.

Même si cet album date de 1971, son intrigue est bâtie en trois actes comme les films à grands spectacles hollywoodiens actuels. De plus, les thématiques abordées sont d’actualité : l’écologie, la qualité de vie urbaine, la mondialisation et le syndicalisme militaire. On n’aurait pas fait mieux !

Un scénario différent

Cette adaptation, réalisée par Alexandre Astier et Louis Clichy, essaye de bousculer les codes habituels de ses prédécesseurs. Point de baston effrénée où on casse « bêtement » du romain mais une montée en pression progressive et plus de finesse. Tout cela est rendu possible par l’élément déclencheur : le changement d’approche de César. Il faut dire que cette fois-ci la Gaule a failli être envahie pour de bon ! Sans dévoiler l’histoire, on peut indiquer que des atouts majeurs du village sont à la traîne et que l’improvisation est de mise afin de faire illusion face aux légions.

Pour agrémenter et pimenter l’action, un effort important d’arrangement a été réalisé sur la bande son. Les choix musicaux sont assez osés mais donnent du relief à l’ensemble. Qui aurait pu imaginer entendre de la musique classique en improvisation jazzy ou encore de la musique pop des années 1980 ?

Pour conclure

Les scènes d’affrontement alternent dynamisme, qualité visuelle et répliques cultes. Tous les publics sont touchés par l’humour, du plus petit au plus grand. Parfois on retrouve des situations et des prises de vue proches de classiques ou encore des démarches et des discours qu’on aurait pu entendre sur les bancs du parlement !

Astérix : Le Domaine des Dieux est un bon film, fidèle au côté déjanté de ses prédécesseurs pour lequel les nouvelles approches techniques le renforcent.

Astérix le domaine des dieux – premières affiches du film


Warning: Undefined variable $debug in /homepages/30/d253635342/htdocs/cinebuz/wp-content/plugins/embed-object/embedObject.php on line 107
astérix le domaine des dieux
astérix le domaine des dieux

Par toutatis, voilà bien un film que j’attends pour la fin du mois de novembre prochain: Astérix le domaine des dieux. SND nous gâte avec les 2 nouvelles affiches que je vous propose pour le coup en HD. Remarquez que ces deux affiches s’assemblent. Ces 2 affiches teasers d’Astérix le domaine des dieux semblent ne pas être les seules que nous risquions d’avoir… hum !!!

Astérix le domaine des dieux – Synopsis

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur.

Exaspéré par la situation, Jules César décide de changer de tactique : puisque ses armées sont incapables de s’imposer par la force, c’est la civilisation romaine elle-même qui saura  séduire ces barbares Gaulois. Il fait donc construire à côté du village un domaine résidentiel luxueux destiné à
des propriétaires romains. : « Le Domaine des Dieux ».

Nos amis gaulois résisteront ils à l’appât du gain et au confort romain ? Leur village deviendra-t-il une simple attraction touristique ? Astérix et Obélix vont tout faire pour contrecarrer les plans de César.

Astérix le domaine des dieux est un film d’animation en 3D Relief de Louis Clichy et Alexandre Astier d’après l’œuvre de René Goscinny et Albert Uderzo, scénario, adaptation et dialogues d’Alexandre Astier. Avec les voix de Roger Carel, Lorànt Deutsch, Laurent Lafitte, Alexandre Astier, Alain Chabat, Elie Semoun, Géraldine Nakache, Artus de Penguern, François Morel, Lionnel Astier, Baptiste Lecaplain et Florence Foresti.

La bande annonce d’Astérix et Obélix au service de sa majesté


Warning: Undefined variable $debug in /homepages/30/d253635342/htdocs/cinebuz/wp-content/plugins/embed-object/embedObject.php on line 107
Astérix et Obélix au service de sa majesté
Affiche du film Astérix et Obélix au service de sa majesté

Synopsis

Nous sommes en 50 avant Jésus Christ. César a soif de conquêtes. A la tête de ses glorieuses légions, il décide d’envahir cette île située aux limites du monde connu, ce pays mystérieux appelé Britania, la Bretagne. La victoire est rapide et totale. Enfin… presque. Un petit village breton parvient à lui résister, mais ses forces faiblissent. Cordelia, la reine des Bretons, décide donc d’envoyer son plus fidèle officier, Jolitorax qui est au service de sa majesté, chercher de l’aide en Gaule, auprès d’un autre petit village, connu pour son opiniâtre résistance aux Romains…

Dans le village gaulois en question, Astérix et Obélix sont déjà bien occupés. Le chef leur a en effet confié son neveu Goudurix, une jeune tête à claques fraîchement débarquée de Lutèce, dont ils sont censés en faire un homme. Et c’est loin d’être gagné. Quand Jolitorax arrive pour demander de l’aide, on décide de lui confier un tonneau de potion magique, et de le faire escorter par Astérix et Obélix, mais aussi Goudurix, car ce voyage semble une excellente occasion pour parfaire son éducation. Malheureusement, rien ne va se passer comme prévu…

Bande annonce

Astérix et Obélix: Au service de sa majesté


Warning: Undefined variable $debug in /homepages/30/d253635342/htdocs/cinebuz/wp-content/plugins/embed-object/embedObject.php on line 107

Synopsis

Nous sommes en 50 avant Jésus Christ. César a soif de conquêtes. A la tête de ses glorieuses légions, il décide d’envahir cette île située aux limites du monde connu, ce pays mystérieux appelé Britania, la Bretagne. La victoire est rapide et totale. Enfin… presque. Un petit village breton parvient à lui résister, mais ses forces faiblissent. Cordelia, la reine des Bretons, décide donc d’envoyer son plus fidèle officier, Jolitorax qui est au service de sa majesté, chercher de l’aide en Gaule, auprès d’un autre petit village, connu pour son opiniâtre résistance aux Romains…

Dans le village gaulois en question, Astérix et Obélix sont déjà bien occupés. Le chef leur a en effet confié son neveu Goudurix, une jeune tête à claques fraîchement débarquée de Lutèce, dont ils sont censés en faire un homme. Et c’est loin d’être gagné. Quand Jolitorax arrive pour demander de l’aide, on décide de lui confier un tonneau de potion magique, et de le faire escorter par Astérix et Obélix, mais aussi Goudurix, car ce voyage semble une excellente occasion pour parfaire son éducation. Malheureusement, rien ne va se passer comme prévu…

Critique

Bien que j’ai dévoré toutes les BD, vu et revu « Astérix contre César » et « Astérix mission Cléopâtre », c’est plutôt en trainant les pieds que j’ai été visionner Astérix et Obélix au service de sa majesté. Et à juste titre! L’histoire se met plus que lentement en place, le village des irréductibles gaulois résistant encore et toujours à l’envahisseur ressemble à un décor de conte de fées et tout ce qui se rapporte à l’Angleterre fait penser au XVIII ème siècle. Si tout ce qui se rapporte aux décors, aux costumes, aux couleurs plaira à coup sûr aux 4/ 10 ans, les allusions aux stéréotypes anglais (le thé à 5h, la passion de la reine pour ses chiens, …) et aux situations économiques et sociales d’aujourd’hui (le débat sur l’homosexualité, la crise, les immigrés clandestins) ne sont compréhensibles que par des adultes. Après 1h30 d’ennui profond, arrive enfin la scène de la bataille. Si les petits finissent sur une bonne note (les gaulois ont gagné), les plus grands trouveront la fin fade et sans véritable intérêt.

Crédit images: UGC Ciné Cité Bordeaux