Accueil / Cinéma / World War Z: la critique

World War Z: la critique

world war z

world war z

R : « C’est la guerre mon colonel ! »

Colonel : « Bon c’est qui l’ennemi ? Les nord-coréens ? Les chinois ? Les syriens ? »

R : « Négatif mon colonel, c’est Dame Nature avec une pandémie… »

Colonel : « Pas grave c’est pareil, je t’envoie au quatre coins du globe pour la buter ! »

C’est à peu de choses près le concept du World War Z que nous fait suivre Gemmy Lane, un ancien baroudeur ayant connu les théâtres les plus chauds du monde. Action !

World War Z: Synopsis

Un jour comme les autres, Gerry Lane et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend immédiatement que la situation est inhabituelle. Tandis que les hélicoptères de la police sillonnent le ciel et que les motards quadrillent les rues, la ville bascule dans le chaos…

Les gens s’en prennent violemment les uns aux autres et un virus mortel semble se propager. Les êtres les plus pacifiques deviennent de redoutables ennemis. Or, les origines du fléau demeurent inconnues et le nombre de personnes infectées s’accroît tous les jours de manière exponentielle : on parle désormais de pandémie. Lorsque des hordes d’humains contaminés écrasent les armées de la planète et renversent les gouvernements les uns après les autres, Lane n’a d’autre choix que de reprendre du service pour protéger sa famille : il s’engage alors dans une quête effrénée à travers le monde pour identifier l’origine de cette menace et trouver un moyen d’enrayer sa propagation…

Un conflit réellement mondial avec des gens ordinaires

Sans paraphraser la synopsis, l’histoire met en scène des gens ordinaires qui, en dépit de l’environnement, prennent leur courage à deux main afin de combattre ce qui les menace. C’est l’approche globale du film qui, à l’instar d’un blockbuster type « Rambo » ou « G.I. Joe », ne met pas en scène des guerriers hors pair luttant pour défendre leur idéal de la société. Une réplique du film nous résume la chose de manière explicite : on demande à un scientifique de l’OMS s’il est prêt à entrer dans un bâtiment hostile et sa réponse est « non mais on y va quand même ». Le film est jalonné de passages durant lesquels le héros entre en contact avec Monsieur Tout-le-Monde pour progresser dans sa quête.

Un casting efficace

Que ce soient les acteurs principaux ou les rôles secondaires, dans world war z nous sommes en présence de réels talents qui forment une cohérence impressionnante à l’écran. Brad Pitt passe du coq à l’âne entre sa famille et ses compagnons d’infortune. Le lien avec celle-ci n’est cependant pas totalement rompu et au stress de la mission, s’ajoute celui de sa famille.

L’authenticité du jeu des acteurs avec leurs imperfections contribue pleinement à l’immersion et à la crédibilité d’un tel scénario. Les erreurs et autres actes réflexes nous alourdissent en permanence l’atmosphère et l’issu de l’histoire n’est jamais certaine.

Le soucis du détail

Les scènes d’action et les plans larges dans world war z nous permettent d’apprécier à sa juste valeur le travail cosmétique mis en œuvre. Comment ne pas être impressionné face à l’attaque de Tel-Aviv ? Nous ne pouvons que vous encourager à voir et revoir le trailer en HD ! Mais ne vous inquiétez pas, les autres scènes sont tout aussi spectaculaires. Le combat rapproché n’a toutefois pas été oublié et les infectés sont finement réalisés et tous uniques.

D’ailleurs les combats, bien que partie intégrante du film, ne sont qu’un outil parmi tant d’autres dans la réalisation de la mission. La réflexion et l’esprit d’analyse sont ici des facteurs déterminants. Tout au long de son périple Gemmy va observer son environnement et constater certains faits qui, anodins au premier abord, l’aideront à comprendre.

Pour conclure

Vous pensiez voir un remake de « Resident Evil » ? Vous vouliez voir un commando hormoné étriper à mains nues des zombies ? Alors vous serez déçus… Sinon ce sera l’occasion de passer deux bonnes heures dans une atmosphère tendue et de prendre part à une quête semée d’embûches à travers le monde. Dans les salles le 3 juillet 2013.

ps: nos amis d’Oblikon donne leur avis du film World War Z

R : "C'est la guerre mon colonel !" Colonel : "Bon c'est qui l'ennemi ? Les nord-coréens ? Les chinois ? Les syriens ?" R : "Négatif mon colonel, c'est Dame Nature avec une pandémie..." Colonel : "Pas grave c'est pareil, je t'envoie au quatre coins du globe pour la buter !" C'est à peu de choses près le concept du World War Z que nous fait suivre Gemmy Lane, un ancien baroudeur ayant connu les théâtres les plus chauds du monde. Action ! World War Z: Synopsis Un jour comme les autres,…

Critique de Ciné Buzz

Réalisation - 9
Interprétation - 8.5
Scénario - 7.5

8.3

Résumé : À l'aide d'un scénario des plus classiques, Brat Pitt réussit à nous emmener dans une vision différente de la thématique "zombie". Point de super héros ou de rapport de force en faveur des "gentils" mais une progression réaliste où parfois les sacrifices sont indispensables pour le bien de la mission.

A propos de Mathieu

Drogué aux séries "made in BBC" Doctor Who & Torchwood et aux animations complètement barges, je me laisse parfois tenter par un film quel que soit son style. Deux seules conditions sont à réunir : rire et/ou me scotcher au siège.

4 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*