La planète des singes : l’affrontement – La critique


Warning: Undefined variable $debug in /homepages/30/d253635342/htdocs/cinebuz/wp-content/plugins/embed-object/embedObject.php on line 107
La planètes des singes : l'affrontement <br>TM and © 2013 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved. .
La planète des singes : l’affrontement
TM and © 2013 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved.

C’est dans une salle de cinéma éphémère, dans une usine désaffectée de la banlieue Nord de Paris, que la 20th Century Fox nous a présenté le second préquel de La planète des singes de 1968. Nous vous avions fait vivre en direct l’événement sur Twitter puis dans notre article paru le 17 juillet 2014 et nous vous avions promis de vous donner notre avis sur ce film que nous jugeons déjà comme une réussite. Voici donc notre critique de La planète des singes : l’affrontement de Matt Reeves (Cloverfield) avec Andy Serkis, Jason Clarke, Gary Oldman et Keri Russel qui sortira officiellement le 30 juillet.

Synopsis

Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains ayant survécu au virus dévastateur qui s’est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre.

Critique

Dix ans séparent le premier préquel du second. Ils sont résumés rapidement au début du film avec des images d’archives qui nous expliquent que la grippe simienne a décimé l’humanité et que seules quelques personnes immunisées ont survécu (ceux qui jugeront cette introduction trop courte pourront approfondir le sujet avec quelques court-métrages produits par la Fox disponibles sur YouTube). Ensuite, nous découvrons deux camps, celui de César et de sa communauté qui vit en harmonie, puis les rescapés humains de San Francisco, qui après s’être évité pendant des années se rencontrent fortuitement lorsque ces derniers sont à la recherche d’un barrage hydro-électrique en vue de fournir de l’énergie à leur colonie.

Un scénario qui rappelle l’épisode 5 de La Planète des singes

Le scénario est construit autour de nombreuses références aux films originaux de la série La planète des singes, et emprunte surtout au cinquième volet La bataille de la planète des singes (cf. notre top des meilleurs films de La planète des singes), par exemple :

  • Koba, le singe belliqueux qui déteste les humains et s’en prend à la famille de César, c’est Aldo dans le film de 1973.
  • Le nom “Yeux bleus” donné au fils de César est une référence au personnage de Taylor “Beaux yeux” (Charlton Heston) dans La planète des singes de 1968.
Jason Clarke dans La planète des singes : l'affrontement  <br>TM and © 2013 Twentieth Century Fox Film Corporation.  All Rights Reserved.
Jason Clarke dans La planète des singes : l’affrontement
TM and © 2013 Twentieth Century Fox Film Corporation.  All Rights Reserved.

Des singes plus vrais que nature

Il serait réducteur de résumer La Planète des singes : l’affrontement a ces quelques références. Matt Reeves (Cloverfield), le réalisateur du film se concentre plus sur César et sa communauté que sur les humains et en fait une œuvre philosophique sur la famille, la guerre, la difficulté à vivre ensemble, entrecoupée de scènes d’actions dantesques. Matt Reeves a choisi soigneusement ces cadres avec très souvent un avant-plan et un arrière-plan afin d’obtenir une 3D réaliste, sans esbroufe pour renforcer la sensation d’immersion dans ce film et nous faire croire à son histoire. D’autant plus que la société d’effets spéciaux Weta nous bluffe encore une fois avec des singes plus vrai que nature et fait passer l’émotion grâce à de nouveaux progrès avec la motion-performance. On en oublie que ces singes ne sont que des créatures numériques.

Un film efficace et intelligent

La motion-performance met en avant les qualités d’acteur d’Andy Serkis (Le seigneur des anneaux) qui interprète un César torturé entre l’amour qu’il porte aux singes et aux hommes qui l’ont élevé. Face à César, pour camper le personnage de Malcom, Jason Clarke, un habitué des second rôles et cela ne change pas dans ce long-métrage, il est bien effacé, écrasé par le charisme d’Andy Serkis ; il apparaît comme un faire-valoir de César. Nous ne nous étalerons pas sur la performance de Gary Oldman, malheureusement sous-employé qu’on se demande ce qu’il fait là.

Le film n’est finalement pas manichéen, plein de subtilités, efficace et divertissant, nous dirions même intelligent.

La planètes des singes : l'affrontement <br>TM and © 2013 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved.
Andy Serkis dans La planète des singes : l’affrontement
TM and © 2013 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved.

En conclusion, ce second préquel de La planète des singes est une nouvelle fois une réussite. C’est assurément un blockbuster de l’été 2014 pour ceux qui préfèrent les singes aux véhicules qui se transforment en robots. J’ai choisi mon camp, notre rédacteur “geek” Yeurl, devinez-quoi ? Nous vous invitons d’ailleurs à consulter son dossier sur Transformers 4, l’autre gros succès outre-Atlantique.

Avant-première La Planète des singes : l’affrontement


Warning: Undefined variable $debug in /homepages/30/d253635342/htdocs/cinebuz/wp-content/plugins/embed-object/embedObject.php on line 107
La planète des singes L'affrontement
La Planète des singes L’affrontement

Quand la Century Fox nous invite pour une projection, on sait d’avance que nous n’allons pas être déçus. C’est dans un entrepôt désaffecté de la banlieue Nord de Paris que nous a emmené la production pour assister à l’avant-première presse de La Planète de singes : l’affrontement. Le film réalisé par Matt Reeves avec, entre autre, des stars telles que Andy SerkisJason Clarke et Gary Oldman, sortira en salle le 30 juillet 2014.

Arrivés sur place, nous nous retrouvons dans un décor apocalyptique monté en moins de 24h, celui du film, une terre ravagée par la grippe simiesque, où le peu d’humains qui ont survécu, se sont regroupés en colonies et se tiennent à l’écart des singes. Le sol de l’entrepôt est jonché de détritus et autres gravats, graffitis et panneaux placardés aux murs avertissent le visiteur du danger de la grippe simiesque. Des véhicules calcinés rappellent les émeutes qui ont éclatés pendant la pandémie. Il y a des départs d’incendies un peu partout.

Une barricade de plusieurs mètres de haut et des barbelés protègent la salle de projection éphémère où toute la presse, les médias TV et blogueurs ciné influents, venus nombreux, sont invités à entrer. Nous nous asseyons dans les nombreux fauteuils et canapés récupérés certainement dans quelque décharge proche. J’en choisis un qui a l’air bien confortable, je suis au ciné mieux qu’à la maison mieux que dans un complexe de salles de cinéma. D’autant plus que la qualité de la projection est au rendez-vous avec un écran immense, des lunettes 3D distribuées à chacun et son Dolby Surround magnifié par le volume de cette cathédrale industrielle abandonnée de La Courneuve.

Décidément, la Fox a mis les moyens pour nous présenter ce deuxième opus d’un premier préquel déjà très réussi. A la fin de la projection, chose rare, le parterre de journaliste applaudi. Fan de la saga La Planète des singes, je ne boude pas non plus mon plaisir. Bientôt, vous saurez tout sur mes impressions sur le long-métrage La Planète de singes : l’affrontement dans un article à paraître sur votre site d’actualités ciné favori.

Top des meilleurs films de La Planète des singes


Warning: Undefined variable $debug in /homepages/30/d253635342/htdocs/cinebuz/wp-content/plugins/embed-object/embedObject.php on line 107
Top des meilleurs films de La planète des singes
Top des meilleurs films de La planète des singes

[pub]

Le 30 juillet 2014 sort en salles, La planète des singes : l’affrontement. En attendant découvrez avec nous notre top des meilleurs films de la planète des singes, adaptation au cinéma du roman de science-fiction de Pierre Boulle.

Film N°7 : La Bataille de la planète des singes (1973)

La bataille de la planète des singes est le cinquième opus de la saga culte mais n’est pas le meilleur.

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]
Un film américain de Jack Lee Thompson (1973) avec Roddy McDowall, Claude Akins, Natalie Trundy

Synopsis :
Sur la Terre dominée par des singes, Caesar, pacifique, doit affronter le général gorille Aldo. Mais une autre menace fait son apparition : des mutants commandés par le gouverneur Kolp.

[/box]

Film N°6 : Le secret de la planète des singes (1970)

Le secret de la planète des singes succède au premier film de 1968, avec un budget divisé par deux et cela se ressent. On lui décernera quand même la palme de l’originalité

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]
Un film américain de Ted Post (1970) avec James Franciscus, Kim Hunter, Maurice Evans

Synopsis :
L’astronaute Brent est envoyé au secours de Taylor, mais s’écrase à son tour sur la « planète des singes ». Cherchant à retrouver son compagnon avec l’aide de Nova, il suit sa trace jusque dans la « Zone Interdite » où il découvre une société de mutants humains télépathes…

[/box]

Film N°5 : La Conquête de la planète des singes (1972)

Un film assez violent qui fit polémique à sa sortie.

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]
Un film américain de Jack Lee Thompson (1972) avec Roddy McDowall, Don Murray, Natalie Trundy

Synopsis :
En 1990, les animaux domestiques et le personnel de service ont disparu au profit des singes-esclaves. Mais ces derniers se révoltent et prennent le pouvoir, sous l’impulsion de Caesar, le fils de Cornélius et Zira…

[/box]

Film N°4 : La planète des singes (2001) 

En 4ème position, le critiqué remake de Tim Burton pas si mauvais que certains ont pu le dire et qui a le mérite d’être le plus proche de l’esprit du roman de Pierre Boulle.

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]
Un film américain de Tim Burton (2001) avec Mark Wahlberg, Tim Roth, Helena Bonham Carter

Synopsis :
En 2029, un groupe d’astronautes entraîne sur la station orbitale Oberon des singes pour remplacer l’homme dans des explorations spatiales à haut risque.
Suite à la réception d’étranges signaux, les astronautes envoient le chimpanzé Pericles afin d’en connaître l’origine. Toutes les communications entre le primate et la station sont subitement interrompues et le vaisseau disparaît des radars. Désobéissant à ses supérieurs, Leo Davidson embarque dans un des vaisseaux expérimentaux pour aller porter secours à Pericles.
Tout comme lui, il perd le contrôle des commandes et s’écrase dans les marais d’une forêt tropicale. L’intrépide pilote voit alors un groupe d’humains affolés foncer droit sur lui, et se fait capturer par des chimpanzés parlants. Qu’est-il arrivé sur cette planète pour que des singes en viennent à dominer la race humaine ?

[/box]

Film N°3 : Les évadés de la planète des singes (1971)

Certainement un des plus émouvants et des plus drôles de la saga La planète des singes. Les rôles sont inversés, ce sont les singes qui arrivent sur « la planète des hommes »

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]
Un film américain de Don Taylor (1971) avec Roddy McDowall, Kim Hunter, Bradford Dillman

Synopsis :
Cornélius et Zira parviennent à retourner vers le passé, et débarquent au 20e siècle à Los Angeles. Ils y subissent les mêmes tourments que Taylor sur la « planète des singes », et découvrent petit à petit quels événements conduiront à la fin de la civilisation humaine et à la domination simienne…

[/box]

Film N°2 : La planète des singes : les origines (2011)

La planète des singes : les origines est un préquel très réussi avec de nombreuses références au film de 1968. On attend La planète des Singes : L’affrontement avec impatience.

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]
Un film américain de Rupert Wyatt (2011) avec James Franco, Freida Pinto, John Lithgow

Synopsis :
Dans un laboratoire, des scientifiques expérimentent un traitement sur des singes pour vaincre la maladie d’Alzheimer. Mais leurs essais ont des effets secondaires inattendus : ils découvrent que la substance utilisée permet d’augmenter radicalement l’activité cérébrale de leurs sujets. César, est alors le premier jeune chimpanzé faisant preuve d’une intelligence remarquable. Mais trahi par les humains qui l’entourent et en qui il avait confiance, il va mener le soulèvement de toute son espèce contre l’Homme dans un combat spectaculaire.

[/box]

Film N°1 : La planète des singes (1968)

En tête de ce top, bien évidemment la première adaptation du roman de Pierre Boulle au cinéma avec une fin icônique dont vous vous souviendrez

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]
Un film américain de Franklin J. Schaffner (1968) avec Charlton Heston, Roddy McDowall, Kim Hunter

Synopsis :
Egaré dans l’espace-temps, un engin spatial américain s’écrase en 3978 sur une planète inconnue. Les astronautes Taylor, Landon et Dodge découvrent que les hommes primitifs de cette planète mystérieuse sont placés sous le joug de singes très évolués…

[/box]

Les sorties au cinéma du mois de juillet 2014


Warning: Undefined variable $debug in /homepages/30/d253635342/htdocs/cinebuz/wp-content/plugins/embed-object/embedObject.php on line 107
albert-a-louest-affiche-650x360
Sorties du mois de juillet 2014

Si comme moi vous aimez bien le foot mais que aimeriez voir autre chose ou que, au contraire, vous détestez le foot et cherchez absolument à le fuir, Ciné Buzz a la solution : la sélection des sorties des films au cinéma du mois de juillet 2014. Alors n’attendez plus et foncez au cinéma.

 

Albert à l’ouest

[dropcap]L[/dropcap]a couardise d’Albert au cours d’une fusillade donne à sa fiancée volage la bonne excuse pour le quitter et partir avec un autre. Une belle et mystérieuse inconnue arrive alors en ville et aide le pauvre Albert à enfin trouver du courage. Des sentiments s’immiscent entre ces deux nouveaux alliés, jusqu’au jour où le mari de la belle, un hors-la-loi célèbre, découvre le pot-aux-roses, et n’a plus qu’une idée en tête : se venger. Albert aura-t-il le courage nécessaire pour venir à bout du bandit ?

Sont présents au casting: Seth MacFarlane, Charlize Theron, Amanda Seyfried, Liam Neeson. Sortie en salles le 02 juillet 2014

 

Duo d’escrocs

[dropcap]E[/dropcap]nfin la retraite ! C’est ce que se dit Richard Jones en se rendant à son bureau pour sa dernière journée de travail. Or, il découvre qu’un trader français malveillant a mis sa société en faillite, anéantissant au passage son plan de retraite ainsi que celui de ses employés. En dernier recours, il fait appel à son ex-femme pour partir à la recherche de l’homme d’affaire véreux. Les deux ex-amants se lancent alors dans une course poursuite rocambolesque à travers la France.

Sont présents au casting : Pierce Brosnan, Emma Thompson. Sortie en salles le 2 juillet 2014

 

Transformers : l’âge de l’extinction

[dropcap]Q[/dropcap]uatre ans après les événements mouvementés de « Transformers : La Face cachée de la Lune », un groupe de puissants scientifiques cherchent à repousser, via des Transformers, les limites de la technologie. 
Au même moment, un père de famille texan, Cade Yeager, découvre un vieux camion qui n’est autre qu’Optimus Prime. Cette découverte va lui de attirer les foudres d’un certain Savoy, dont le but est d’éliminer les Transformers. Pendant ce temps, le combat entre les Autobots et les Décepticons refait surface…

Sont présents au casting : Mark Wahlberg, Nicola Peltz, Jack Reynor. Sortie en salles le 16 juillet 2014

 

Dragons 2

[dropcap]T[/dropcap]andis qu’Astrid, Rustik le Morveux et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes.

Sortie en salles le 02 juillet 2014

 

Les Vacances du Petit Nicolas

[dropcap]C[/dropcap]’est la fin de l’année scolaire. Le moment tant attendu des vacances est arrivé. Le petit Nicolas, ses parents et Mémé prennent la route en direction de la mer, et s’installent pour quelques temps à l’Hôtel Beau-Rivage.

Sont présents au casting : Kad Merad, Valérie Lemercier. Sortie en salles le 09 juillet 2014

 

Boyhood

[dropcap]C[/dropcap]haque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film unique sur la famille et le temps qui passe. On y suit le jeune Mason de l’âge de six ans jusqu’ à sa majorité, vivant avec sa sœur et sa mère, séparée de son père.

Sont présents au casting : Ellar Coltrane, Lorelei Linklater. Sortie en salles le 23 juillet 2014

 

La Planète des singes : l’affrontement

[dropcap]U[/dropcap]ne nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s’est répandu dix ans plus tôt.

Sont présents au casting : Andy Serkis, Jason Clarke. Sortie en salles le 30 juillet 2014

 

Fastlife

[dropcap]F[/dropcap]ASTLIFE : aller toujours plus loin, plus vite, pour briller aux yeux des autres : telle est la devise de Franklin. Franklin est un trentenaire mégalomane obnubilé par l’envie de briller à n’importe quel prix. Il devra choisir entre devenir un homme ou continuer à vivre la Fastlife.

Sont présents au casting : Thomas Ngijol, Karole Rocher. Sortie en salles le 16 juillet 2014

 

Et vous ? Qu’est-ce qui vous tente ? Qu’irez-vous voir au cinéma en juillet ? Laissez-nous un commentaire

La Planète des singes : l’affrontement


Warning: Undefined variable $debug in /homepages/30/d253635342/htdocs/cinebuz/wp-content/plugins/embed-object/embedObject.php on line 107
La planète des singes L'affrontement
La planète des singes L’affrontement

Depuis 10 ans, le virus H7N9 se répand sur la terre et décime les populations humaines. Devant la pire épidémie jamais observée, aucun traitement n’a été trouvé…

La Planète des singes : l’affrontement

Réalisé par : Matt Reeves

Avec : Andy Serkis, Keri Russel, Jason Clarke et Gary Oldman

Une nation de singes génétiquement évolués et de plus en plus nombreux, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s’est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui imposera l’espèce dominante sur Terre.

WETA Digital, le studio d’effets visuels oscarisé, emploiera la toute nouvelle génération des technologies de performance capture développées pour La Planète des singes : les origines et Avatar, afin de créer des singes au rendu photo-réaliste.

Dans les salles de cinéma le 30 juillet.