Accueil / Cinéma / Critiques / La légende de Manolo

La légende de Manolo

la légende de manolo

la légende de manolo

Un soir pas tout à fait comme les autres au Club de l’Étoile. Ça fait quelques mois que votre Serviteur n’avait pas mis les pieds dans une salle de projection pour la presse !

La légende de Manolo : synopsis

Depuis la nuit des temps, au fin fond du Mexique, les esprits passent d’un monde à l’autre le jour de la Fête des Morts.

Dans le village de San Angel, Manolo, un jeune rêveur tiraillé entre les attentes de sa famille et celles de son cœur, est mis au défi par les Dieux. Afin de conquérir le cœur de sa bien-aimée Maria, il devra partir au-delà des mondes et affronter ses plus grandes peurs. Une aventure épique qui déterminera non seulement son sort, mais celui de tous ceux qui l’entourent.

La légende de Manolo : un conte pour tous

« Il était une fois dans un pays lointain… » : tout le monde a déjà entendu cette accroche dans son enfance. Le film reprend ici le déroulement classique d’un conte, à savoir : une mise en place de l’environnement, un événement déclencheur et enfin une quête qui aboutit sur une fin heureuse. Même si on peut penser que la création de Guillermo Del Toro s’adresse exclusivement aux enfants, de nombreux clins d’œil sont présents que ce soit dans les dialogues ou l’environnement. Sans dévoiler les subtilités du film nous pouvons affirmer que la salle de projection, composée exclusivement d’adultes, a bien ri ! Prenons par exemple l’accent mexicain des personnages dans la version anglaise que nous avons vu. L’intrigue est parfaitement soutenue par une réalisation très fine.

La légende de Manolo : une mise en scène sans faille

Au lieu d’utiliser des formes proches de la réalité, l’histoire met en scène des jouets en bois dans un environnement coloré et festif. Ceci renforce l’aspect « légende » du récit. Cette approche est renforcée par une utilisation subtile de la 3D. On est à l’opposé de certains films qui donnent envie de vomir tellement les objets sont « sortis » de l’écran, surtout dans les scènes d’action. De même, le « blur » (effet de flou sur certaines parties de l’écran pour en mettre en valeur d’autres) n’est pas utilisé. Toutes les scènes sont donc précises et détaillées comme il se doit.

L’œil n’est ici pas le seul à être gâté. La bande sonore utilisée s’adapte exactement aux situations. Les scènes musicales, comme dans tous les films d’animation pour enfants, restent assez courtes pour ne pas trop casser la dynamique générale. De plus, la direction artistique a fait des merveilles en adaptant des classiques pour ne pas perdre les spectateurs adultes. À quoi bon réinventer la roue ?

La légende de Manolo : conclusion

Évidemment à la fin Manolo épouse Maria : c’est un conte pour enfants, il ne faut pas l’oublier ! Avant ça, Manolo et Joachim nous ont emmené dans un univers plein d’humour et d’action. Guillermo Del Toro a réussi à capter l’attention des enfants sans oublier les parents (ou les grands enfants) avec des mélanges surprenants.

Un soir pas tout à fait comme les autres au Club de l'Étoile. Ça fait quelques mois que votre Serviteur n'avait pas mis les pieds dans une salle de projection pour la presse ! La légende de Manolo : synopsis Depuis la nuit des temps, au fin fond du Mexique, les esprits passent d’un monde à l’autre le jour de la Fête des Morts. Dans le village de San Angel, Manolo, un jeune rêveur tiraillé entre les attentes de sa famille et celles de son cœur, est mis au défi par les Dieux.…

Critique de Ciné Buzz

Scénario - 9
Mise en scène - 9
Graphisme - 10
Bande son - 10

9.5

À voir et à revoir !

Résumé : Guillermo Del Toro nous propose ici une histoire drôle et émouvante mais néanmoins rythmée qui trouvera son public dans toutes les tranches d’âge. La réalisation fait merveille.

A propos de Mathieu

Drogué aux séries "made in BBC" Doctor Who & Torchwood et aux animations complètement barges, je me laisse parfois tenter par un film quel que soit son style. Deux seules conditions sont à réunir : rire et/ou me scotcher au siège.

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*