Accueil / Cinéma / G.I Joe : Conspiration – ça fait boum

G.I Joe : Conspiration – ça fait boum

gi joe 2

gi joe 2

Dimanche 24 mars, avant-première européenne du second opus des soldats d’élite de la Maison Blanche: G.I Joe. Comme tout bon film d’action Made In USA nous avons eu droit à des gros muscles, des gros flingues et des grosses explosions !

G.I Joe: On prend les mêmes et on recommence

Comme d’habitude nous avons droit à une bataille entre les « Joes » et les forces de Cobra avec une fin heureuse où les gentils triomphent et les méchants perdent et se sauvent pour laisser place à un futur troisième opus. Bref, à l’Ouest rien de nouveau me direz-vous mais l’intérêt du film est ailleurs. On va au ciné pour voir ce qu’on a toujours fait avec nos figurines camouflées quand nous étions petits : la guerre mon colonel !

G.I Joe: Ça va péter !

Et cela durant presque 2 heures. La légèreté du scénario laisse place à un enchaînement de scènes d’action avec tout l’arsenal individuel et collectif possible et imaginable. Les combats aux sabres sont agréables à regarder mais deux éléments viennent ternir le tableau : pas de sang et une gestion de la 3D perfectible. Pour la première c’est assez compréhensible : le film s’adresse à un public large (cf. les jouets), par contre c’est tellement « dynamique » que ça m’en a donné mal aux yeux. Je reste sceptique quant à la valeur ajoutée de la troisième dimension et des lunettes dans les salles obscures ou à la maison. Consolons-nous néanmoins avec des cascades et des plans sympathiques tels que l’attaque d’un monastère au sommet de la montagne.

G.I Joe: Mais, il manque des plans ?

Quand je parlais d’une succession de scènes d’action je sous-entendais aussi un manque de cohérence au niveau des transitions. Par exemple : nos héros sont seuls dans le désert avec à peine de quoi se défendre (ils viennent de subir une cuisante défaite) et par miracle ils trouvent un aéroport « de campagne » puis, scène suivante, ils sont dans les rues d’un quartier malfamé d’une métropole américaine ! Ils sont cette fois-ci en civil les mains dans les poches et rencontrent une bande de lascars qui sont en fait des amis d’enfance ! Et là on met à leur disposition un vieux gymnase, une voiture et par miracle tout leur armement réapparaît sur la table…

On aura peut-être droit à une version longue en Blue Ray 😉 .Vous pouvez retrouver  les affiches et la vidéo virale pour s’engager dans les forces de Cobra

 

Dimanche 24 mars, avant-première européenne du second opus des soldats d'élite de la Maison Blanche: G.I Joe. Comme tout bon film d'action Made In USA nous avons eu droit à des gros muscles, des gros flingues et des grosses explosions ! G.I Joe: On prend les mêmes et on recommence Comme d'habitude nous avons droit à une bataille entre les "Joes" et les forces de Cobra avec une fin heureuse où les gentils triomphent et les méchants perdent et se sauvent pour laisser place à un futur troisième opus. Bref, à l'Ouest rien…

Critique de Ciné Buzz

Scènes d'action - 7
Effets visuels - 6
Humour - 6

6.3

Pour Résumer

Résumé : Un film d'action comme on l'attendait : des gros clichés et une action permanente. À ceci s'ajoute des incohérences dans les transitions et une 3D perfectible.

A propos de Mathieu

Drogué aux séries "made in BBC" Doctor Who & Torchwood et aux animations complètement barges, je me laisse parfois tenter par un film quel que soit son style. Deux seules conditions sont à réunir : rire et/ou me scotcher au siège.

2 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*