Nos étoiles contraires – La critique et le résumé

nosetoilescontraires-couverture
Nos étoiles contraires
TM and © 2013 Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved.

Nos étoiles contraires est l’adaptation d’un roman pour adolescents. Les thèmes évoqués – la maladie et la mort – sont contrebalancés par celui de l’amour. Cela aurait pu n’être qu’une succession malsaine de sanglots. Les sanglots, vous pourrez les avoir, oui, oui, adolescents et adulte, hommes et femmes. Mais les réflexions sont belles, optimistes et ne laisseront pas un goût cynique dans la bouche !

Nos étoiles contraires – Synopsis

Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux via un groupe de soutien pour les malades du cancer. Nos étoiles contraires, d’après le best-seller de John Green, nous entraîne dans une histoire d’amour folle, drôle et surtout pleine de vie.

Nos étoiles contraires – La critique

Hazel Grace était en dépression avant qu’Angustus n’entre dans sa vie. Une dépression comme une des formes du traumatisme, elle est atteinte d’un cancer incurable. Alors son quotidien est tourné vers la vie qui lui reste avec un certain fatalisme. Elle continue ses études mais à la maison, ne lit qu’un seul livre en boucle et s’astreint aux réunions de soutien pour faire plaisir à ses parents. Quand Gus prend la parole pour déclarer qu’il souhaite avoir une vie inoubliable, Hazel, la silencieuse, lui répond qu’il est un peu orgueilleux de croire à un destin remarquable. Leur rencontre, leur amour et leur façon de se battre contre la maladie mais surtout pour la vie, vont leur offrir ce destin inoubliable.

Hazel ne peut plus respirer qu’avec une bouteille d’oxygène. La maladie se traine dans tous les plans du film et la mort est omniprésente dans les têtes. Pourtant, c’est la culpabilité de laisser les autres seuls, d’avoir imposé un temps différent aux parents, qui assaille Hazel. Peut-elle aussi offrir son amour en sachant qu’elle va partir ? La douleur et la souffrance font alors place à l’abnégation, à la force des sentiments amoureux mais aussi filiaux. C’est aussi la puissance de laisser l’autre être faible, malheureux. Je vous dirais aussi que ces adolescents sont plein de vie, d’humour, de pertinence. Ils sont un modèle pour les adultes autour, pas dans la confrontation avec la mort sous-jacente mais bien dans la manière de croire en la vie. Je vous dirais aussi que c’est tout de même un « conte de fée », intensité de la vie même éphémère à la limite du probable. Improbable, « inrévable »… mais c’est peut-être cela que l’on demande à un film ? Un rêve… surtout qu’il provient de l’imagination d’un roman pour adolescent. Une trêve. Une toute petite parenthèse.

Nos étoiles contraires – Le résumé

Nos étoiles contraires est un mélo intelligent mêlant des thèmes forts et des réflexions poussées. L’amour est plus fort que tout, même de la mort. Pas tout à fait ; le cynisme n’apparait pas le seul élément à une vie en suspend, la finesse des relations peut apporter ce supplément d’âme. Et les parents que nous sommes ne sortent pas indemnes non plus. Beau film porté par un casting de choix et un scénario léché !

Nos étoiles contraires – La galerie photos

[box type= »shadow » align= »aligncenter » ]

Nos étoiles contraires – Fiche technique

nosetoilescontraires-affiche Un film de Josh Boone
avec Shailene Woodley, Ansel Elgort, Nat Wolff
Date de sortie : 20 août 2014
genre : Romance , Drame
Nationalité : Américain
Durée : 2h05
Studio : Twentieth Century Fox France

[/box]

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *