Noé : la critique et le résumé

Les animaux rentrent dans l'arche de Noé
Les animaux rentrent dans l’arche de Noé

Une file d’attente interminable devant le cinéma Gaumont Marignan des Champs Élysées pour un événement de taille ! Russel Crowe et Emma Watson sont en effet de sortie pour faire la promotion du dernier péplum coproduit, coécrit et réalisé par Darren Aronofsky.

Noé : synopsis

Russell Crowe est Noé, un homme promis à un destin exceptionnel alors qu’un déluge apocalyptique va détruire le monde. La fin du monde… n’est que le commencement.

Noé : un péplum moderne

Quand on parle de péplum tout le monde a en tête les grandes guerres antiques mises en scène au milieu du XXème siècle. Nous avons tous suivi les combats livrés par les légions romaines ou par Hercules. Nous avons droit ici à une reprise des textes bibliques avec la destruction du monde pour repartir de zéro. Rien de bien nouveau donc au niveau de l’histoire puisque tout le monde la connait plus ou moins. La nouveauté se situe dans l’évolution technique issue de l’époque du tournage. On a donc droit aux effets spéciaux qui vont bien comme tout film d’action moderne qui se respecte. Le casting ne souffre d’aucun défaut, que ce soit dans l’attribution des rôles secondaires ou des principaux. Nous retrouvons un habitué du genre en la personne de Russel Crowe (souvenez-vous de Gladiateurs !) ainsi qu’une Emma Watson en grande forme et un Anthony Hopkins toujours aussi efficace.

Noé : l’histoire de l’Arche

Il est de notoriété publique que l’Histoire est un éternel recommencement. Dans le monde du cinéma, ceci s’illustre par les thématiques abordées. On a eu droit à de nombreuses interprétations des épopées antiques, des conflits internationaux actuels ou encore de moments politiques forts. Noé ne déroge pas à la règle et le XXème siècle fut l’occasion de quelques péplums en son honneur. Bien que le point fort de ces films reste le côté grandiose et mythique, on ne peut que s’accorder sur le fait qu’une impression de déjà-vu est présente. L’histoire est connue et l’issue finale aussi. Comment peut-on tenir en haleine les spectateurs avec ce handicap ? Tout simplement en se détachant de la contrainte d’authenticité historique. Le côté fiction du film développe donc le relationnel conflictuel entre Noé, sa famille et les Hommes. Bien que le jeu des acteurs ne soit pas en cause, les scènes sont prévisibles et ne requièrent donc pas une concentration intellectuelle importante pour saisir les « subtilités » du scénario. Point de coups de théâtre ici !

Noé : pour conclure

La question que tout le monde se pose est la suivante : est-ce un bon film ? Oui, Noé est un bon film de divertissement. Les acteurs jouent bien et la mise en scène est soignée. Le scénario, bien que téléguidé, parvient à nous faire passer deux bonnes heures assez vite.

One thought on “Noé : la critique et le résumé

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *