Accueil / Cinéma / Terre des Ours : La critique

Terre des Ours : La critique

Terre des Ours - la critique

Terre des Ours – la critique

Terre des Ours propulse la 3D en haut de la liste des must have pour le documentaire animalier.
Les paysages époustouflants du Kamtchatka et le respect évident de la production pour la nature ne gâchent rien à l’affaire !

Terre des ours: Synopsis

Kamtchatka. Cette terre à l’état sauvage située en Extrême-Orient russe est le royaume des ours bruns. Au fil des saisons, chacun a ses préoccupations: la mère doit nourrir et protéger ses oursons qui veulent explorer le monde avec l’insouciance de leur jeunesse. Un ours tout juste sorti de l’enfance doit trouver sa place dans le monde adulte et gagner son autonomie. Enfin, le mâle doit constamment défendre son territoire et imposer sa force…
Bienvenue sur la Terre des Ours.

Terre des Ours: la critique

Le son d’une eau cristalline qui s’écoule sur des roches aux couleurs soufrées, des vapeurs de fumerolles masquent un instant la scène pour laisser apparaître une forêt sous la neige. Dès les premiers plans, le film de Guillaume Vincent annonce la couleur: préparez-vous à une immersion complète dans la Nature, dans l’un des territoires sauvages les mieux préservés de la planète: le Kamtchatka. Ce territoire méconnu est une péninsule volcanique comptant plusieurs centaines de volcans dont plusieurs sont encore actifs.  Une terre vivante donc, et ce, à plus d’un titre. 20000 ours habitent les forêts et vallées de la région.

Préparez-vous à voir des ours de toutes les tailles, jeunes et vieux, mâles et femelles mais pas de toutes les couleurs. Ceux-là sont bruns et vous allez pouvoir détailler leur pelage dans les moindres détails. Il s’agit en effet du premier documentaire en 3D-relief, et l’apport de cette technique au genre est une franche réussite! Je n’avais pourtant jamais été particulièrement séduit par la 3D avant ce film. Le choix d’une mise en scène contemplative n’y est pas pour rien. Quand on sait qu’il s’agit de trimballer 200kg de matériel rapidement du campement de l’équipe vers un lieu où un animal a été repéré (bien entendu sans certitude que l’animal soit encore là quand on arrive), il y a de quoi être impressionné!

Les amoureux de la Nature s’y retrouveront : les personnages de cette histoire n’ont pas de nom et ne mènent « que » l’aventure de leur existence, qui est déjà bien assez complexe pour que la production leur évite le travers, hélas trop répandu, de leur prêter des sentiments humains. En ce sens, la performance de Marion Cotillard à la narration est irréprochable: la voix est posée, chaleureuse et le ton neutre. Ce qui m’amène à la bande son, qui est de qualité. Les panoramas du Kamtchatka sont accompagnés des envolées lyriques de Fabien Cali et ne font que renforcer l’émotion du spectateur devant de tels paysages. Les scènes avec les animaux sont plus souvent accompagnées par les compositions empreintes de douceur et de mélancolie de Cécile Corbel (Arriety le petit monde des chapardeurs).

Pour conclure cet article, je dirais que le point le plus appréciable de ce documentaire est l’absence de discours moralisateur. On sort du film en étant bien dans sa tête! Bref, ne vous privez pas d’aller voir Terre des Ours à sa sortie, le 26 février. Petit bémol, même si c’est une évidence: amateurs de fictions, de suspens, d’épopées trépidantes et de héros menacés par leurs Némésis, passez votre chemin.

Et pour vous mettre dans l’ambiance, laissez-vous emporter par la bande annonce !

Terre des Ours propulse la 3D en haut de la liste des must have pour le documentaire animalier. Les paysages époustouflants du Kamtchatka et le respect évident de la production pour la nature ne gâchent rien à l'affaire ! Terre des ours: Synopsis Kamtchatka. Cette terre à l’état sauvage située en Extrême-Orient russe est le royaume des ours bruns. Au fil des saisons, chacun a ses préoccupations: la mère doit nourrir et protéger ses oursons qui veulent explorer le monde avec l'insouciance de leur jeunesse. Un ours tout juste sorti…

Critique de Ciné Buzz

Réalisation - 8
Bande son - 10
Image - 8

8.7

Pour résumer

Résumé : Un documentaire qui vous immisce dans une nature contemplative au rythme des Ours du Kamtchatka.

A propos de Ben

Grand amateur d'animation - principalement nippone - et de jeux vidéos depuis l'âge de raison (ou ce qui s'en rapproche le plus). Je regarde tout type de film et suis également un grand consommateur de séries américaines et anglaises.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*