Polisse: le film choc de 2011

Polisse-Main
Polisse - affiche
Polisse – affiche

Polisse, c’est un film de 2011 qui ne laissera pas insensible. Indispensable (sauf pour les moins de 15 ans), c’est une ouverture sur un monde qui paraît plus noir que rose. Et pourtant, ces policiers essayent tant bien que mal d’y ajouter un peu d’amour et d’amitié. Pas facile du tout quand on doit arrêter une filière de trafic d’enfant, de raisonner une jeune fille qui a contribué au viol d’une de ses amies. Pire,  de recevoir une mère venant dénoncer son mari pour pédophilie ou encore quand on doit faire en plus face à ses problèmes de couple et de garde d’enfants. Et  pour couronner le tout une photographe immortalise tout ça à longueur de journée.  Dans Polisse, le casting assez surprenant quand on aperçoit Joey Starr en policier mais on découvre un grand cœur et un très bon acteur !

Dans Polisse, on ne voit aucune pornographie malsaine. Les situations sont peu décrites mais subtilement amenées ce qui laisse le spectateur imaginer par lui-même toutes ces atrocités. C’est très intelligent de la part de la réalisatrice pour réveiller les consciences; l’imagination est en effet parfois pire que la réalité.

Toutefois par souci de réalité, dans Polisse, on ne voit que les entrevues, les arrestations mais non les procès qui suivent et les conséquences. En effet, les policiers ne sont pas tenus au courant de la suite des affaires. Très frustrant pour les curieux et les intéressés !

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Synopsis : Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce sont les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la pause déjeuner où l’on se raconte ses problèmes de couple ; ce sont les auditions de parents maltraitants, les dépositions des enfants, les dérives de la sexualité chez les adolescents, mais aussi la solidarité entre collègues et les fous rires incontrôlables dans les moments les plus impensables ; c’est savoir que le pire existe, et tenter de faire avec… Comment ces policiers parviennent-ils à trouver l’équilibre entre leurs vies privées et la réalité à laquelle ils sont confrontés, tous les jours ? Fred, l’écorché du groupe, aura du mal à supporter le regard de Melissa, mandatée par le ministère de l’intérieur pour réaliser un livre de photos sur cette brigade.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *