Accueil / Cinéma / Percy Jackson – La mer des monstres : la critique

Percy Jackson – La mer des monstres : la critique

Percy Jackson - La mer des monstres

Percy Jackson – La mer des monstres

Arrivé de nulle part, par-delà les mers et les océans, Percy Jackson – la mer des monstres débarque le 14 août 2013 sur nos écrans. Sur fond de mythologie grecque, d’aventures extraordinaires saupoudrées d’un bestiaire extraordinaire, ce nouvel opus a-t-il réussi à transcender son essai ? Avant de me lancer dans la critique du film, je vous invite à (re)découvrir le synopsis de Percy Jackson – La mer des monstres.

Percy Jackson – La mer des monstres – synopsis

Percy Jackson ne se sent pas vraiment l’âme d’un héros. Même s’il a déjà sauvé le monde, ce demi-dieu se demande si ce n’était pas tout simplement un coup de bol extraordinaire. Lorsqu’il découvre que son demi-frère est un monstre, il commence même à penser qu’être le fils de Poséidon est peut-être une malédiction. Mais il ne va pas avoir le temps de méditer sur le sujet car la barrière de protection divine qui protège le Camp des Sang-Mêlé est attaquée par une horde de monstres mythologiques, menaçant de détruire le sanctuaire des demi-dieux. Pour sauver leur seul refuge, Percy et sa bande doivent se lancer à la recherche de la légendaire Toison d’Or.
Leur périple va les conduire dans une odyssée à hauts risques sur les eaux inexplorées et mortelles de la Mer des Monstres, plus connue des humains sous le nom de Triangle des Bermudes. Ils devront faire face à d’incroyables créatures fantastiques : un taureau mécanique cracheur de feu, des créatures des mers terrifiantes, en passant par des cyclopes géant. Et même d’autres demi-dieux à la loyauté douteuse… Les enjeux sont plus importants que jamais : si Percy échoue, le Camp des Sang-Mêlé disparaîtra à jamais et l’Olympe s’effondrera.

Percy Jackson – La mer des monstres – Critique

Le film démarre comme un préquel du premier. Un petit flashback où l’on nous explique les origines de la barrière protectrice du lieu saint des demi-sang (ou sang-mêlé). La voix off durant ce passage est celle de notre héros : Percy Jackson. Un peu plus tard, on assiste à une joute. Quand je dis une joute c’est une version améliorée de l’émission Total Wipe Out (vous savez le jeu américain où des fous se lancent dans des parcours de malades avec pour seul résultat de perdre pied et de tomber dans une piscine…). Ben là c’est pareil, sauf qu’au lieu d’être horizontal, c’est vertical et qu’il n’y a pas de piscine mais des graviers : outch la chute… Sans tout dévoiler de ce passage, Percy Jackson ne gagne pas, il est plutôt humilié. Pour ceux qui ont vu les multiples bandes annonces du film, c’est à ce moment-là que surgit le taureau. J’en dirai pas plus :). On apprend plus loin que notre héros doit faire face à son destin et ainsi se lance le film après un bon 15 minutes. Je pourrai parler aussi des 3 sorcières, des cyclopes et tout le reste mais je devrai alors vous raconter tout le film. Je pourrai dire que Percy Jackson doit faire face à son destin … et qu’il doit se battre à nouveau contre Luke … le vilain du premier. Il ne sera pas seul et il libérera Chronos. Tous aux abris :).

Maintenant passons au fond technique du film. Il est ni très bon, ni trop mauvais. Dans le mauvais, je dirai que tomber dans une eau stagnante bien verte (d’un lac ?) et qu’au montage on a oublié de l’enlever, ça fait tâche. En contrepartie, d’autres scènes d’animation sont plutôt bien réussies : la palme revient au passage de l’oracle qui est particulièrement bluffant. Vous l’aurez compris, les effets spéciaux ne sont pas tous égaux durant tout le film. Ça ne gêne pas plus la vision de Percy Jackson – la mer des monstres. Du point de vue scénario, le premier opus était bien plus pêchu. On ne s’ennuie pas dans ce deuxième film, mais voilà, il manque un petit quelque chose. Et je pense que ce petit quelque chose vient du casting qui a fondu au soleil ! Pas de Sean Bean qui jouait Zeus dans le premier film, Pierce Brosnan (Chiron, personnage clef) a cédé sa place et le pire de tout ça, le personnage de fond qui est moteur, Poséidon qui était joué par Kevin McKidd n’est plus là non plus. Un film traitant de mythologie sans voir les dieux, c’est un peu comme manger un gâteau au chocolat sans chocolat. Bon, mes propos peuvent sembler cinglants, mais ce qui a fait le succès du premier film n’est pas repris dans ce deuxième épisode. Quant au fond du sujet, la mer des monstres, on n’y a droit qu’à peine 7 minutes : dommage.

Percy Jackson – Le mot de la fin

Sans vraiment convaincre, Percy Jackson nous occupe bien durant toute la durée du film. Sans plus, c’est un film, qui contrairement au premier, plaira à un public entre 10 et 16 ans. Pour les plus vieux d’entre nous, il ne pourra pas vraiment faire rêver. Un casting réduit, quelques manqués sur certains effets spéciaux, nous avons là un bon film de mois d’août. A voir en famille sans réels regrets. Et pour finir, la suite est prévue et j’espère que l’on retrouvera les stars qui avaient marqué le premier film.

A propos de Yeurl

C'est depuis l'age de 8 ans que je me suis passionné pour le septième art. Le cinéma est bien plus qu'une passion: c'est devenu une drogue quotidienne: 2 à 3 films chaque soir, quelques séries et le bonheur est trouvé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*