Accueil / DVD / Blu-Ray / Parker : test du dvd

Parker : test du dvd

parker - le film

parker – le film

Il est froid, il est implacable, méthodique mais aussi avec une ligne de conduite digne des plus grands gentlemen cambrioleur : je vous présente Parker. Issu de l’adaptation de la saga romancière Flashfire de Donald E.Westlake, Parker nous entraîne dans un film d’actions qui sort de l’ordinaire. Allez, plongeons-nous ensemble dans l’action ;).

Parker : synopsis

Parker est le plus audacieux et le plus redoutable des cambrioleurs. Spécialiste des casses réputés impossibles, il exige de ses partenaires une loyauté absolue et le respect scrupuleux du plan. Alors qu’une opération vient de mal tourner à cause d’une négligence, Parker décide qu’il ne travaillera plus jamais pour Melander et son gang. Mais le caïd n’accepte pas l’affront et ses hommes laissent Parker pour mort.
Bien décidé à se venger, Parker remonte la piste du gang jusqu’à Palm Beach. Se faisant passer pour un riche Texan à la recherche d’une luxueuse propriété, il rencontre la séduisante Leslie, un agent immobilier qui connaît les moindres recoins de l’île. Avec l’aide de la jeune femme, Parker découvre que le gang projette de rafler 50 millions de dollars de bijoux. Il monte alors un plan pour s’en emparer. C’est le début d’une opération dont Parker n’avait prévu ni l’ampleur, ni les conséquences…

Parker : la critique

C’est une scène des plus incroyables que le réalisateur nous livre. Entre nous, cela m’a donné l’impression du jeu vidéo PayDay. Parker commence dans une fête foraine, en Ohio. Celle-ci a pour réputation d’engranger un maximum de bénéfice, dans les 1 millions de dollars par jour. Vous comprendrez fort rapidement que notre héros a bien envie de mettre la main sur le pognon. Sans tout dévoiler de cette fabuleuse scène, vous comprendrez fort aisément qu’il réussira son coup. Notez que Parker interviendra auprès d’un flic retenu prisonnier, ce dernier rentrant dans une grande crise d’angoisse. Parker arrive à calmer autant le flic que ses partenaires. Cette scène nous permet aussi d’apprécier les traits du personnage. D’autres scènes dans le film complèteront les traits de caractères de Parker. Mais revenons sur le film en lui-même. Quand on a réussi un braquage, il faut partager. Et c’est là que les problèmes commencent. Parker veut son pognon, les autres souhaitent ré engager l’argent du braquage dans un coup plus gros. Je n’en dirais pas plus, vous laissant le plaisir de découvrir le reste du film.

D’un point de vue réalisation c’est un sans-faute. Les plans sont tournés de façon réaliste, les cascades étant effectuées par les acteurs. L’image de Parker est voulue réaliste, on a un héros qui prend des coups, de gros coups, et chose la plus incroyable, il se relève toujours… en boitant. Mention spéciale à la scène de début du film avec plus de 50000 figurants. La bande son est simple et fait le boulot qu’on lui demande : être efficace.
Au niveau des bonus, que ce soit en version Blu-ray ou DVD, ils se battent en duel au nombre de 4 et, accrochez-vous, pour une durée totale de 16 minutes. Je vous invite à regarder le film avec un bonus non annoncé sur la jaquette du support : le film avec les commentaires audio du réalisateur. Ça vaut le coup.

Parker : le mot de la fin

Un scénario bien ficelé, une réalisation bien foutue, des plans subtilement bien faits et un héros humain sans gilet par balles invisible, Parker vous séduira. Si vous avez une copine, une femme ou tout autre partenaire réfractaire au genre, présentez-lui le film via Jennifer Lopez… technique qui a marché chez moi et qui a plu.

Il est froid, il est implacable, méthodique mais aussi avec une ligne de conduite digne des plus grands gentlemen cambrioleur : je vous présente Parker. Issu de l’adaptation de la saga romancière Flashfire de Donald E.Westlake, Parker nous entraîne dans un film d’actions qui sort de l’ordinaire. Allez, plongeons-nous ensemble dans l’action ;). Parker : synopsis Parker est le plus audacieux et le plus redoutable des cambrioleurs. Spécialiste des casses réputés impossibles, il exige de ses partenaires une loyauté absolue et le respect scrupuleux du plan. Alors qu’une opération vient de mal…

Critique de Ciné Buzz

Réalisation - 8.5
Son - 8.5
Scénario - 8.5
Bonus - 7.5
Qualité image - 8

8.2

Résumé : réaliste et plutôt bon dans le genre, Parker séduira toute la famille, du moment que tout le monde soit âgé de plus de 12 ans.

A propos de Yeurl

C'est depuis l'age de 8 ans que je me suis passionné pour le septième art. Le cinéma est bien plus qu'une passion: c'est devenu une drogue quotidienne: 2 à 3 films chaque soir, quelques séries et le bonheur est trouvé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*