Accueil / Cinéma / Critiques / Hercule encore !! mais pas trop

Hercule encore !! mais pas trop

Hercule - Dwaine Johnson

Hercule – Dwayne Johnson

La blague subliminale était trop tentante pour ce tout dernier Hercule. On avance encore plus dans ce délire pseudo historique vers une envie de faire croire au côté humain du héros grecque. Pari réussit pour cet opus sortie dans les salles le 27 août dernier. On aurait pu croire que Dwayne Johnson serait ridicule avec une touffe de cheveux. Et bien non, il nous fait une bien belle prestation. Le film n’est pas non plus parfait et hérite d’erreurs de montages dont une très flagrante en toute fin de film, mais soyons honnête, on en a pour notre argent.

Hercule avance à toute vitesse vers la gloire

La gloire, c’est ce que j’aurais retenu de ce 3e opus d’Hercule de cette année. Oui 3 (trois en toute lettre). Rapide rappel, en début d’année nous avions eu droit à « la légende d’Hercule », film qui se moquait littéralement du côté historique du personnage (seul son lien avec Zeus est gardé). En juillet est sorti un deuxième Hercule : « Hercule reborn », où ce dernier est esclave, se libère et défonce tout sur son passage.

Hercule a des gros muscles et aime sa légende

Voilà, on ne pas en dire moins, ni plus d’ailleurs. L’histoire d’Hercule que l’on vit avec Dwayne est sacrément musclée. Et pourtant, le film partait si bien en s’attaquant au mythe des travaux rapidement remis au rebus car Hercule n’est pas seul à combattre. Oui, il a une bande de potes bizarres, qui ont chacun un trait de caractère. C’est plutôt une bonne idée. Sans tout raconter, le scénario nous transporte dans une première bataille, une sorte de guet-apens. La troupe, enfin l’armée d’Hercule, gagne. Victoire !!! Enfin non, car là on vient de vivre les 45 premières minutes du film en ayant eu l’impression de voir le film complet.

Et Hercule recula finalement vers les abîmes d’Hadès

Oh le vilain titre. Le scénario est donc mort, vive le scénario !! Que nous reste-t-il pour sauver le film : des effets spéciaux et de la testostérone. C’est exactement ce que je cherchais dans ce film. De l’action, on va en avoir droit. Au début, je pensais que j’allais mal le vivre, mais au final je salue bassement les studios Paramount, car la mayonnaise prend. Elle prend tellement bien qu’au final, quand je sors de la salle, je me souviens de la fin du film avec délice.

Hercule Synopsis

Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un dieu mais ressent aussi les peines et les souffrances d’un mortel.
Sa puissance légendaire sera mise à l’épreuve par des forces obscures.

La blague subliminale était trop tentante pour ce tout dernier Hercule. On avance encore plus dans ce délire pseudo historique vers une envie de faire croire au côté humain du héros grecque. Pari réussit pour cet opus sortie dans les salles le 27 août dernier. On aurait pu croire que Dwayne Johnson serait ridicule avec une touffe de cheveux. Et bien non, il nous fait une bien belle prestation. Le film n'est pas non plus parfait et hérite d'erreurs de montages dont une très flagrante en toute fin de film, mais soyons…

Critique de Ciné Buzz

Scénario - 5
Son - 6
Qualité image - 7.5
Casting - 7.5

6.5

Résumé : Ni bon, ni mauvais, cette version d'Hercule avec Dwayne Johnson reste sympas. On passe un bon moment mais le film ne passe pas la frontière du culte.

A propos de Yeurl

C'est depuis l'age de 8 ans que je me suis passionné pour le septième art. Le cinéma est bien plus qu'une passion: c'est devenu une drogue quotidienne: 2 à 3 films chaque soir, quelques séries et le bonheur est trouvé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*