Accueil / Cinéma / Ernest et Célestine: un ours, une souris et de la magie

Ernest et Célestine: un ours, une souris et de la magie

Ernest et Célestine - Affiche du film

Ernest et Célestine – Affiche du film

Ernest et Célestine, si je peux résumer en deux mots très succins, c’est l’histoire d’un ours et d’une souris. Plus généralement, nous sommes dans un univers où les ours vivent en haut (les villes, la nature, le ciel et le soleil). Quand aux souris, elles vivent en bas (sous la terre plus généralement). On est dans un monde où pour un ours il est inconcevable de vivre avec les souris (limite une souris ferait un excellent repas pour un ours affamé). Il en va de même pour les souris, pour qui on raconte aux plus jeunes les histoires du « grand méchant ours » dévoreur de petites souris.  Mais, car comme vous pouvez le comprendre, Célestine, la petite souris orpheline, ne voit pas cela comme toutes les autres petites souris. Pour elle, il est tout à fait concevable que les souris puissent vivre pleinement avec les ours. D’ailleurs, elle en réalise des dessins. Dessins qui sont contestés par ses consœurs, mais que voulez vous, Célestine a des rêves et elle compte bien les réaliser, seul dans sa longue et terrible solitude. de l’autre côté, nous avons Ernest. Ernest, tout comme Célestine, vit en solitaire. Il n’a pas un sous pour manger et vie de sa musique et de ses clowneries. Il vit en plein milieu de la campagne, loin de la ville, loin de ses « frères ours ». Alors qu’il a très faim, il s’aventure en ville, histoire de gagner quelques pièces pour manger … mais comme tout le monde l’ignore, pire encore, on lui confisque même ses instruments de musiques… il lui reste plus qu’à fouiller les poubelles.

Quand Ernest et Célestine se rencontrent, la magie s’opère

Je ne vous l’avais pas encore dit: un ours ça mange du sucre, donc ça perd ses dents. La logique, vous l’aurez compris, veut que les petites souris récupèrent les dents des oursons. Dans notre fabuleuse histoire, Célestine est apprentie dentiste. Son travail d’apprentie consiste donc à récupérer les dents des oursons, en grandes quantités, afin de pouvoir remplacer les dents des souris. Oui, qui ne sait que les souris sont des rongeurs et qu’ils ont besoins en permanence de changer de dents. Durant une de ses opérations de récupération de dents, Célestine se fait remarquer par un ourson. Et pas de bol pour elle, les parents de cette petite tête brune l’ont vu. Le papa ours, tente de la chasser et y parvient: la malheureuse tombe du haut de la maison dans une poubelle. Une telle chute, vous l’aurez compris, est des plus assommant  Notre jeune héroïne se retrouve donc coincé dans cette poubelle. Pendant ce temps, notre compère Ernest, cherche à manger. Et le meilleur endroit pour trouver à manger, pour un ours, c’est dans les poubelles. C’est comme cela que Ernest et Célestine se croisent au cinéma. Ernest tente de manger Célestine, mais … mais … voilà, c’est pas possible. Ainsi commence l’histoire d’Ernest et Célestine.

Un film magique ou la tolérance est reine

Entre vous et moi, ce film est conseillé pour les enfants âgés de 3 à 1000 ans. C’est un fabuleux film issu des récits d’Ernest et Célestine de Gabrielle Vincent. Sans trop dévoiler toute l’histoire, on apprend, par le biais du film que malgré les différences, on peut faire des choses fabuleuses. Je parle de tolérance, car c’est le but même de ce film: apprendre à connaître et comprendre les autres et rentrer en synergie pour faire des choses pharaoniques. La voix d’Ernest est fabuleuse: c’est Lambert Wilson qui prête sa voix. Et pour une fois, je taris d’éloges cet acteur que j’apprécie peu, car sa voix est fantastique. Niveau graphisme et animation, rien à redire: les couleurs pastelles, les coups de crayons… c’est comme dans les albums de Gabrielle Vincent. Je conclurais par ceci: si vous avez encore une âme d’enfant, allez voir ce film, vous ne le regretterez pas!

Ernest et Célestine, si je peux résumer en deux mots très succins, c'est l'histoire d'un ours et d'une souris. Plus généralement, nous sommes dans un univers où les ours vivent en haut (les villes, la nature, le ciel et le soleil). Quand aux souris, elles vivent en bas (sous la terre plus généralement). On est dans un monde où pour un ours il est inconcevable de vivre avec les souris (limite une souris ferait un excellent repas pour un ours affamé). Il en va de même pour les souris, pour qui on raconte aux…

Critique de Ciné Buzz

un scénario bien ficelé qui tient en haleine petits et grands - 9
un bande son magnifique - 8
des graphismes époustoufflant - 8

8.3

Note Générale

Résumé : Des souris, des ours, une histoire magnifique: à voir et surtout à revoir

A propos de Yeurl

C’est depuis l’age de 8 ans que je me suis passionné pour le septième art. Le cinéma est bien plus qu’une passion: c’est devenu une drogue quotidienne: 2 à 3 films chaque soir, quelques séries et le bonheur est trouvé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*