Accueil / Cinéma / De toutes nos forces : La critique

De toutes nos forces : La critique

de toutes nos forces - concours

de toutes nos forces – film

Un très bel hommage à la famille et aux défis que l’on peut relever pour l’amour des siens.

De toutes nos forces : Synopsis

Comme tous les adolescents, Julien rêve d’aventures et de sensations fortes. Mais lorsqu’on vit dans un fauteuil roulant, ces rêves là sont difficilement réalisables. Pour y parvenir, il met au défi son père de concourir au triathlon « Ironman » de Nice : une des épreuves sportives les plus difficiles qui soit. Autour d’eux, c’est toute une famille qui va se reconstruire pour tenter d’aller au bout de cet incroyable exploit.

De toutes nos forces : La critique

Julien est handicapé moteur cérébral et vit en fauteuil roulant. Son père, ancien athlète, s’est éloigné de sa famille et se noie dans son travail. Pour ne rien arranger, il est viré et est donc obligé de passer du temps à domicile. Quant à la mère de Julien, elle le submerge de son affection et de ses angoisses et a du mal à le laisser respirer. Tous les ingrédients semblent réunis pour un bon film croulant sous le pathos. Un bon conseil : oubliez tout ça !

Le handicap de Julien (Fabien Héraud) s’efface vite devant le personnage: c’est un adolescent comme beaucoup d’autres. Il aime la musique « qui casse les oreilles », il aime mater les filles (de préférence dénudées), il envoie balader sa mère quand elle l’emmerde, il est têtu et plein d’énergie. Mais surtout il rêve. Il rêve de liberté? d’action, de sensations fortes, de renouer des liens avec son père. Tout est là… Le rêve et l’énergie incroyable que Julien va déployer pour le réaliser.

Jacques Gamblin et Alexandra Lamy campent un père et une mère très crédibles. La façon dont ils évoluent dans le film rend un très bel hommage à la famille: leur amour pour leur fils qu’ils découvrent ou redécouvrent les pousse au questionnement et finalement au changement. Afin de donner vie au rêve de leur fils, ils se reconstruisent en tant que parents et en tant que couple.

Les séquences tournées lors de l’ « Ironman » ne laisseront pas les amateurs en reste: il est clair que participer à cette épreuve est un exploit qui nécessite beaucoup de préparation, une volonté sans borne et – jusqu’au bout – le dépassement de soi.

Pour finir, n’attendez pas des envolées lyriques à grand renfort de violons et autres scènes larmoyantes, Nils Tavernier a veillé au grain : chaque scène est méticuleusement travaillée. Il en ressort une indescriptible justesse des émotions et il ne tient qu’au spectateur de se laisser embarquer dans cette fiction qui parait si proche de la réalité.

De toutes nos forces : En résumé

Ne vous y trompez pas, De toutes nos forces est un « feel-good movie ». On sort de ce film avec une bonne dose d’énergie, une envie féroce de vivre pleinement et de partager le tout avec ses proches.

 

Un très bel hommage à la famille et aux défis que l'on peut relever pour l'amour des siens. De toutes nos forces : Synopsis Comme tous les adolescents, Julien rêve d'aventures et de sensations fortes. Mais lorsqu'on vit dans un fauteuil roulant, ces rêves là sont difficilement réalisables. Pour y parvenir, il met au défi son père de concourir au triathlon "Ironman" de Nice : une des épreuves sportives les plus difficiles qui soit. Autour d'eux, c'est toute une famille qui va se reconstruire pour tenter d'aller au bout de…

Critique de Ciné Buzz

Scénario - 9
Réalisation - 10
Son - 8

9

Pour résumer

Résumé : Une énergie positive et beaucoup de justesse dans l'émotion. Une combinaison qui fait mouche !

A propos de Ben

Grand amateur d'animation - principalement nippone - et de jeux vidéos depuis l'âge de raison (ou ce qui s'en rapproche le plus). Je regarde tout type de film et suis également un grand consommateur de séries américaines et anglaises.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*